La communication : essentielle pour les affaires ?

Chaque jour, environ 269 milliards d’e-mails sont envoyés dans le monde et 85 % des employés disposent de plus d’un appareil de communication. C’est certainement l’époque où la communication instantanée est devenue l’un des besoins les plus importants dans tous les secteurs. Vous pensez aux raisons ? Il y en a des piles, y compris des marchés en évolution rapide, des ajouts technologiques massifs, des changements culturels, etc.
Cela dit, la plupart des entrepreneurs le considèrent simplement comme un ajout. Compléter la valeur de la politique d’entreprise en levant tous les obstacles à la communication est en effet la nécessité de cette génération. Et c’est vrai dans tous les sens du terme. Une bonne communication peut vous aider à augmenter la valeur de votre entreprise de 50 %.
Maintenant, n’induisez pas votre moi intérieur en erreur en supposant que la conversation se résume à parler avec quelqu’un. Ce n’est là qu’une facette de la diversité de l’espace de communication. Les entrepreneurs doivent savoir comment présenter une idée devant les investisseurs et comment ils peuvent tirer le meilleur parti de l’affaire. Ils doivent savoir comment la confiance peut être construite au sein de l’équipe ainsi qu’avec les investisseurs potentiels, et la liste continue…
Voici donc une liste de vérification pour savoir si vous utilisez pleinement le potentiel du puissant outil de communication. Parlons de 6 choses que l’on doit envisager lorsqu’on fait une auto-évaluation sur le fait d’être un bon communicateur.

1) Évitez les fioritures, restez simple

Des discours sans tact et pompeux ne vous mèneront pas à vos objectifs, pas plus que votre mélange de bon sens et de discours charabia. Les gens ont tendance à se méfier de ce dont ils ne sont pas sûrs. Ainsi, restez simple !
Présentez vos idées d’une manière simple et lucide et ne parlez pas en double. Envisagez plutôt de présenter des faits et des chiffres d’autorité pour ajouter de la valeur à votre modèle d’affaires et à votre idée.

2) Soyez à l’écoute

Abandonnez le syndrome de la sur-assistance et croyez que  » moins, c’est plus « . Cependant, ne le considérez pas comme manquant sur les points de départ de votre présentation. Vous devriez toujours parler pour transmettre votre idée et pas seulement pour le plaisir de parler en tant que présentateur. Laissons les gens parler et entendre la même chose pour éventuellement travailler sur les points qu’ils soulèvent. Meilleure est la capacité d’écoute, meilleure est la capacité de comprendre les mots prononcés.

3) Travailler à bâtir la confiance

Savez-vous que 78 % des consommateurs font confiance aux recommandations de leurs pairs ? L’établissement d’un climat de confiance doit être considéré comme l’une des principales priorités de toute entreprise. Si vous ne parvenez pas à gagner la confiance de vos consommateurs ou de vos investisseurs, votre bateau entrepreneurial finira tôt ou tard par toucher le fond. Communiquez clairement vos pensées et étayez-les par des preuves ; les auditeurs vous feront davantage confiance.

4) Évitez les monologues et résolvez un problème

Soyez de nature collaborative et voyez comment vous pouvez influencer les gens pour qu’ils travaillent à résoudre un problème. Au lieu de parler tout le temps, assurez-vous de donner de la valeur à la discussion en donnant les apports recherchés et nécessaires, et éventuellement, en travaillant en collaboration pour maximiser l’efficacité dans son ensemble.

5) Arrêtez de généraliser et touchez aux détails

Beaucoup d’entrepreneurs manquent le but en optant pour la cohérence générale des pensées et des notions. Cliquez sur les détails et répondez aux questions fondamentales : pourquoi, quoi, où et comment ? Assurez-vous d’avoir une preuve de concept claire avec les solutions prêtes.

6) Mettez de côté ces implications sensibles

Ils disent : « Réfléchissez deux fois avant de parler » ! Ceci est également valable dans le monde de l’entreprise. Ne prononcez pas quelque chose qui peut s’avérer être un commentaire dur pour quelqu’un. Qu’il s’agisse d’introduire des termes racistes ou d’utiliser des expressions désobligeantes liées à la caste, à la religion ou au type, assurez-vous toujours que votre message persuasif ne devienne pas une remarque désobligeante pour quiconque.
Dans le monde des affaires d’aujourd’hui, il est toujours plus sage de s’investir en maîtrisant ses compétences en communication. Au fur et à mesure que l’économie s’améliore, la concurrence s’intensifie à coup sûr. Ainsi, choisissez vos mots avec soin et commencez à travailler en vue d’atteindre cette augmentation supplémentaire de 50 % de la valeur de l’entreprise.

Laisser un commentaire